Newsletter octobre 2019

Vous n’avez pas vu le temps passer ...

 

Un jour, votre enfant vous annonce qu’il quitte la maison

Fier(e) de lui, vous l’encouragez à se lancer et à prendre sa vie en main.

Mais en parent attentionné, vous faites avec lui le tour de ce dont il a besoin pour bien débuter : des plats sains préparés par maman pour ne pas se nourrir uniquement de pâtes et de pizzas, un bon matelas pour récupérer des sorties avec les copains, un Rail Pass pour revenir faire un coucou de temps en temps et la vérification de ses couvertures en terme d’assurances*.

 

  • Assurance RC Familiale

Cette assurance couvre les dommages que vous (et les membres de votre foyer) pourriez occasionner à des tiers dans le cadre de votre vie privée.

Dès que votre enfant (majeur) quitte la maison pour une autre raison que la poursuite d’études, il n’est plus assuré par votre contrat RC Familiale.

 

  •  Assurance incendie

L’assurance incendie couvre les dégâts encourus par l’habitation et/ou son contenu à l’adresse de risque. En tant que parent, vous avez assuré votre (vos) résidence(s). Si votre enfant décide d’habiter dans un autre endroit, il lui faudra souscrire une assurance pour ce nouvel endroit de résidence.

L’assurance sera plus ou moins étendue selon qu’il soit (co-)locataire ou propriétaire, qu’il assure le bâtiment et/ou le contenu, et qu’il ajoute des options (couverture du vol, protection juridique…).

 

  • Assurance voyage

Les enfants célibataires vivant sous le toit des parents sont couverts par leur contrat d’assurance voyage. Si ces enfants sont non mariés, ils restent couverts s’ils résident ailleurs en Belgique pour raison d’études ou de stages d’études.

Dès qu’ils n’ont plus ce statut, ils doivent souscrire une assurance à leur nom s’ils souhaitent bénéficier d’une couverture. 

 

  • Assurance hospitalisation

Si l’employeur d’un des deux parents offre une assurance hospitalisation collective et que toute la famille en profite, l’enfant qui n’est plus à charge de ses parents ne peut plus rester assuré dans cette assurance. Il peut soit demander à l’assureur de continuer cette assurance à titre individuel, soit souscrire une assurance individuelle dans une autre compagnie ou auprès de la mutuelle.

Si vous avez souscrit un contrat d’hospitalisation à titre individuel, votre enfant a le choix de rester assuré dans votre contrat ou de demander de reprendre l’assurance à son nom.

Vu la diversité des couvertures et tarifs proposés, nous vous conseillons de nous contacter et/ou de demander une offre de reprise.

 

  • Une assurance épargne pension

A partir du moment où il rentre dans la vie professionnelle, il peut être intéressant pour votre enfant de souscrire une assurance épargne pension. D’une part, pour diminuer ses impôts et d’autre part, pour commencer à se constituer un capital pour la vie après sa pension. D’autant plus s’il est, comme tous les jeunes, persuadé que sa pension légale sera (quasiment) inexistante.

 

  • Assurance Auto

Que votre enfant prenne le volant pour la première fois ou qu’il conduise depuis plusieurs mois, n’oubliez pas de l’ajouter comme conducteur dans votre assurance auto. Il sera bien assuré en cas de sinistre et cela augmentera son nombre d’années d’expérience lorsqu’il devra souscrire une assurance à son nom.

S’il achète ou reçoit une voiture pour son seul usage, elle doit impérativement être assurée à son nom.

 

Après toutes ces démarches, voici votre jeune adulte prêt à prendre son envol !

 

 

* Ceci concerne l’enfant qui débute sa vie professionnelle. Si votre enfant vit en kot la semaine, il reste majoritairement couvert par les assurances de ses parents.